mardi 22 avril 2014

Les Havrais ont largement répondu présents aux rendez-vous donnés par Tara



Le premier rendez-vous était celui de l'exposition. D'une conception originale (6 containers pour une surface de 200m²), elle présentait les résultats des principales expéditions de tara, Tara Arctic et Tara Océans. Elle a permis au très nombreux public (6250 visiteurs en un mois) de comprendre l'impact des changements climatiques sur l'Arctique, de mieux connaître cette région du monde. Plus étonné encore, le public l'a été en découvrant le monde méconnu qu'est celui du plancton et son importance primordiale pour la vie sur Terre. Le deuxième rendez vous de Tara était la conférence Agenda 21 du 3 avril « Au cœur de la machine climatique » au théatre de l’Hôtel de Ville, elle a réuni plus de 700 havrais !
Enfin cette exposition a aussi été l'occasion de découvrir les conditions de vie à bord de la goélette Tara, illustrées grâce au troisième rendez-vous donné aux Havrais : la présence de la goélette du 3 au 10 avril dans le bassin Paul Vatine.L'équipage a accueilli 2500 visiteurs à bord et a permis de rendre encore plus réalistes les explications fournies par l'exposition.
Ces rendez-vous ont aussi permis de mettre en évidence l'énorme popularité de la goélette et de l'univers Tara en général.
Après cette escale havraise, Tara a repris la mer pour une nouvelle expédition de 7 mois en Méditerranée où elle étudiera pendant plusieurs mois la pollution plastique.


mardi 15 avril 2014

Un forum pour mieux se connaître



Du 14 au 18 avril prochain, se tiendra à l’Hôtel de Ville du Havre le forum associatif et ludique. L’objectif de cet événement est de sensibiliser par le jeu les scolaires et le grand public au monde du handicap afin de mieux de se connaître et de mieux vivre ensemble. Avec plus de 30 associations présentes, les activités proposées sont nombreuses et variées. La présence des associations permet également à chacun de se rencontrer et de savoir où s’adresser en cas de besoin.

vendredi 11 avril 2014

Les sorties de la LPO



La LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) est aujourd’hui l’une des premières associations de protection de la nature en France. Elle agit au quotidien pour la sauvegarde de la biodiversité, à partir de sa vocation de protection des oiseaux. Elle propose des sorties nature avec pour objectif de favoriser auprès du grand public une meilleure connaissance de leur environnement, une sensibilisation de la richesse de la nature en ville.

En avril les sorties suivantes sont proposées :
Le 13 avril : le chant des oiseaux du square au printemps : accueil du public de 9H 30 à 12 H00 avec jumelles et longues vues pour apprendre à reconnaître les oiseaux du square, leur chant et leur mode de vie. Rendez vous au niveau du kiosque à musique du square Saint Roch au Havre. 
Samedi 26 avril : les oiseaux des falaises et du bord de mer à Saint Join de Bruneval 9h au parking du Restaurant le Belvédère.

mardi 8 avril 2014

Changements climatiques, le dernier rapport du groupe d’experts intergouvernemental GIEC expliqué



Alors que les questions climatiques ne sont plus en tête des préoccupations, le Réseau Action Climat France s’efforce de rappeler au gouvernement, aux élus et à la population que ce n’est pas parce que le sujet n’est plus sur l’agenda qu’il n’est plus aussi important. Leclimatchange.fr est le premier travail de vulgarisation scientifique via un site web pour l’ONG, appliqué au dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), publié en septembre 2013 et intitulé « Changements climatiques : Les éléments scientifiques ». Très accessible, le site rappelle et explique les principales conclusions du rapport comme le fait que le lien entre les activités humaines et l’accroissement des températures est considéré comme « extrêmement probable » à +95% de chances là où ce n’était que « probable » il y a quelques années. Ainsi, le rapport indique que « pour maintenir la hausse des températures sous le seuil de 2 degrés, nous devons réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 10% par décennie. ».

vendredi 4 avril 2014

Une nuit à bord de Tara…


Mardi 1er avril, le soleil nous accompagne jusqu’en rade de Cherbourg où nous devons embarquer sur Tara, ce bateau unique et mythique qui parcourt les océans de la planète à des fins scientifiques.
Tara © Erik Levilly

Le zodiac vient nous chercher aux alentours de 18h30 dans le port de plaisance de Cherbourg, direction Tara en mouillage au large. L’accueil à bord est chaleureux et convivial. Nous prenons nos marques et observons les marins qui s’affairent en attendant notre visite guidée du pont par le Capitaine Martin Hertau. Conscients de la chance qui nous est offerte d’être à bord, nous ouvrons bien grand les écoutilles et profitons du moment. La conception du bateau est surprenante : 36 mètres de long, 10 mètres de large, 2 mâts de 30 mètres et surtout une coque arrondie qui lui permet de résister aux fortes pressions exercées par les glaces. L’histoire de Tara est passionnante ; ponctuée de moments parfois difficiles et de belles découvertes. Le capitaine est intarissable sur son navire ...

L'équipage en manoeuvre © Mylène Colas

Autour d’un verre de l’amitié, les membres de l’équipage nous racontent leur quotidien à bord, un quotidien à 14 ! Une vie en communauté qui requiert d’être « multifonctions ». Chaque membre du crew de Tara est bien sûr recruté pour sa grande connaissance de la navigation et les compétences spécifiques liées à son poste, mais aussi pour sa faculté à vivre avec les autres. On ne s’y trompe pas, à peine monté à bord de Tara, on s’y sent chez soi.
Martin Hertau © Erik Levilly

Une fois notre soif de connaissances épongée, le dîner nous est servi vers 21 h. Être chef cuisinier à bord n’est pas le poste le plus aisé, il faut savoir cuisiner en grande quantité dans un espace restreint mais aussi savoir varier et optimiser !
Une fois le repas terminé c’est l’heure des grandes manœuvres pour quitter Cherbourg. Nous levons l’ancre, l’équipage prépare le bateau pour la traversée, le capitaine est en contact avec la Capitainerie pour le feu vert. Ce soir, la mer est calme, la nuit est noire et étoilée, il est 22h15…
A bord, pendant la nuit, 3 équipes se relaient selon les horaires suivants : 20 h / minuit, minuit / 4 h et 4 h / 8 h. Nous participons au 1er quart puis nous nous dirigeons vers nos cabines peu avant minuit. Nous sommes gentiment bercés par la houle, la route se poursuit vers Le Havre.
7 h du matin, le bateau se réveille doucement, nous profitons d’un joli lever de soleil.
Lever de soleil sur Tara © Mylène Colas

8 h 50, nous commençons à apercevoir Le Havre et son architecture typique, le vent s’est un peu levé, le capitaine décide d’hisser les voiles. La manœuvre est physique et bien rodée !
Le bateau prend vraiment une autre dimension avec ses voiles au vent, nous sommes comme des enfants devant ce magnifique 2 mâts.
A partir de 11 h, nous nous engageons dans le port du Havre, le capitaine veille, aidé de Matthieu sur le zodiac qui l’accompagnera dans le demi-tour final. Un comité d’accueil nous attend avec impatience, nous franchissons non sans difficulté le pont Paul Vatine, le son des cornemuses nous salue et motive l’équipage pour la manœuvre finale.
14 h, l’heure pour nous de toucher à nouveau la terre ferme, non sans regret après cette courte mais merveilleuse expérience…


Arrivée au Havre © Laurent Bréard






jeudi 27 mars 2014

TARA AU HAVRE !



Plus de 1500 personnes ont déjà visité l’exposition TARA OCEANS. Elle est accessible encore jusqu’au 10 avril quai des Antilles à proximité du Magic mirrors. La goélette TARA s’amarre bassin Paul Vatine le mercredi 2 avril et sera visitable à partir du jeudi 3.

Le jeudi 3 avril 2014 au Théâtre de l'Hôtel de Ville venez assister à la conférence-débat Agenda 21 à 18 h 30: « Au cœur de la machine climatique » la participation de :Dr Eric Karsenti, co-directeur scientifique Tara Expéditions, Romain Troublé, Secrétaire général Tara Expéditions, l’École Nationale Supérieure Maritime et Météo France.
Comprendre les mécanismes du changement climatique, les bouleversements qui en découlent à terme pour notre planète et les êtres vivants, mais aussi en mesurer les inévitables conséquences, notamment économiques, telle est la finalité de cette soirée animée par Sophie Bécherel, journaliste scientifique.